Il existe de nombreux archanges, de trois officiellement reconnus dans la religion catholique a plus d’une vingtaine dans d’autres croyances. Les archanges forment une catégorie d’anges, et plus particulièrement, ils sont supérieurs à ceux-ci (le préfixe arch- signifiant supérieur à).

Les archanges viennent à nous avec beaucoup d’amour, d’acceptation, de compréhension et de compassion. Ils travaillent pour l’être supérieur (Dieu), font le bien, et nous présentent des possibilités vis-à-vis desquelles nous seuls auront le dernier mot : les archanges respectent toujours le principe du libre arbitre. Cela signifie que leur but n’est que de nous encourager et de nous responsabiliser, ils nous laisseront toujours le choix. Ils ne nous forceront jamais à faire quelque chose ; au contraire, ils tentent de nous motiver et de nous guider.

Dans notre vie de tous les jours, nous pouvons faire appel aux archanges dans différents domaines, notamment pour qu’ils nous aident à trouver le chemin pour régler des problèmes financiers (par exemple avec une prière aux anges de l’abondance), amoureux, etc.

Beaucoup de voyants travaillent avec les archanges, mais pas tous. La plupart du temps, de toute façon, ce n’est pas nous qui allons vers eux, mais les archanges qui viennent vers nous et nous choisissent. On a même pu relier certaines cartes du tarot à certains archanges spécifiques: l’archange Ariel avec la carte de la Force, Azrael avec la Mort, Chamuel avec la carte des amoureux, Gabriel avec les cartes du Jugement et du Magicien.

L’archange Azraël est décrit comme l’ange de la mort. Cela peut faire peur, mais c’est en réalité une bonne chose car il conforte les proches et amis des défunts dans leur deuil. Il offre beaucoup de compassion et de lumière, en nous rappelant que nous avons encore beaucoup d’êtres ou de choses pour lesquels il faut continuer de vivre ; et en nous rappelant également que le défunt a passé une étape, mais ce n’est pas pour autant la fin de son existence.