Une question ? Appelez-moi immédiatement
au 01 75 75 80 30

Cartomancie

cartomancie

La cartomancie est l’art divinatoire par le tirage des cartes. Elle se distingue de la taromancie par le jeu de cartes utilisé. En effet, la taromancie est pratiquée avec des tarots tandis que pour la cartomancie, un jeu de cartes ordinaires est utilisé. Cette distinction est aujourd’hui de rigueur, même si la cartomancie aurait pour origine la taromancie.

La divination par les cartes aurait déjà été pratiquée en Orient dès 4000 avant J.-C, plus précisément en Inde. Cette divination relève plus de la taromancie que de la cartomancie en elle-même. La cartomancie serait née de la rencontre entre l’art divinatoire de l’Inde et les cartes en feuille de la Chine, existantes depuis 1120 avant J.-C. Les cartes chinoises à point rouge ou noir, ancêtre de nos cartes actuelles, sont apparues en 1120. Arrivé en Europe au VIe siècle, le jeu de cartes dites classiques ou ordinaires (figure et symbole) a été créé au milieu du XVe siècle sous le règne de Charles VII : c’est le jeu du Piquet, une version simplifiée du Tarot ne comportant que 32 cartes.

Il n’existe pas de méthode unique dans le tirage des cartes. La cartomancie relève tout aussi bien de l’intuition dans l’interprétation des cartes que du rationnel. C'est pourquoi chaque cartomancien peut avoir sa méthode de tirage. L’expérience du cartomancien l’amènera au fur et à mesure du temps à trouver la meilleure méthode qui lui permet de donner les meilleures interprétations. Ci-après quelques exemples de méthode de tirage et la signification des cartes. Il est d’usage que le consultant brasse et/ou coupe les cartes.

Le tirage en croix

Tirage en croix32 cartes sont mélangées et coupées par le consultant. Le cartomancien dispose ensuite 20 cartes une à une en forme de croix avec cinq tas : centre, haut, bas, droit et enfin gauche. Le centre représente le présent, le haut l’avenir, le bas le passé, la droite l’avenir proche et la gauche les obstacles. L’interprétation se fait par association des cartes.

Le tirage par trois cartes

Après la coupe d’un jeu de 32 cartes par le consultant, le cartomancien tire trois cartes, puis trois autres cartes et ainsi de suite jusqu’à épuisement des 32 cartes. Les cartes de même couleur sont conservées pour la suite du tirage. Cette opération sera répétée deux autres fois. Si les cartes conservées sont en nombre pair, le consultant tire une carte supplémentaire dans le tas de cartes non conservées. Le cartomancien retourne la première carte, laquelle représente le consultant. Puis, le cartomancien retire chaque 5e carte. L’interprétation de ces cartes tirées complète le tirage qui suit. Les cartes conservées lors du premier tirage sont de nouveau mélangées et six cartes sont placées. Ces cartes représentent respectivement le consultant, sa maison, la prédiction, l’imprévu, la surprise et la consolation.

La Sybille des Salons

Ce tirage nécessite 52 cartes lesquelles seront brassées en tous les sens par le consultant. En effet, dans ce tirage, la position droite ou renversée de la carte est importante. Il coupera ensuite le jeu. Le cartomancien tire 35 cartes, dans lesquelles se trouvent le 3 de carreau (pour un homme) ou le 3 de cœur (pour une femme). À partir de cette carte, toutes les 7es cartes sont à conserver, jusqu'au moment où le 3 de cœur ou de carreau devient une septième carte. Les cartes conservées seront coupées par le consultant et distribuées une à une en quatre tas. Le premier tas reflète l’existence du consultant, le second son foyer, le troisième son avenir et le quatrième les événements imprévus.

Signification des cartes

Il est ici donné une interprétation générale des cartes. Cette interprétation est à nuancer en fonction de la méthode de tirage, des associations, des suites et de la position droite ou renversée de la carte.

Le cœur est relié au sentiment et à la vie. Le carreau représente l’action et les résultats. Le trèfle symbolise l’argent et la possession matérielle. Le pique est associé au pouvoir et annonce des ennuis.

L’as représente le point de départ ou le succès. Le deux symbolise la dualité. Le trois est le résultat. Le quatre est le fondement, la racine. Le cinq annonce un changement. Le six cherche l’équilibre. Le sept symbolise le développement. Le huit prévient l’épreuve. Le neuf avertit la longue durée, tandis que le dix annonce l’achèvement. Le valet est souvent un messager. La dame représente les expériences et le roi, le pouvoir.

 

Pour aller plus loin :

Réseaux sociaux