Samsung

La géomancie est un art divinatoire consistant à interpréter des ensembles de figures à quatre points simples ou doubles. Elle serait apparue en Afrique du Nord depuis 5000 ans avant J.-C., pratiquée par les nomades du désert qui n’utilisaient le papier que pour les documents importants et n’avaient que le sable comme support.

images

Méthode de tirage

Les figures sont obtenues par le jet de pierres ou de dès pour simplifier sur une surface plane telle que sol ou table ou par le tracé de traits verticaux au hasard sur une feuille ou sur la terre. Le jet de dès ou le tracé de tirets s’effectue sur quatre lignes. Si le nombre obtenu est impair, cela équivaut à un point. Si c’est un nombre pair, alors ce sera deux points. Le géomancien obtiendra ainsi une figure de points de quatre lignes, ce qu’on appelle la figure géomantique. L’opération est répétée trois autres fois pour obtenir quatre figures géomantiques, les Quatre Mères, à partir desquelles se construira l’écu géomantique. Les figures seront interprétées uniquement dans la maison relative à la question posée.

L’écu géomantique

L’écu géomantique est constitué de seize maisons : les Quatre Mères, les Quatre Filles, les Quatre Nièces, deux Témoins, le Juge et la Sentence. Les Quatre Mères sont obtenues par le tirage décrit ci-dessus. Les premières lignes des Quatre Mères sont reportées pour former la première des Quatre Filles, les deuxièmes lignes pour la deuxième figure et ainsi de suite. Les figures Nièces résultent de l’addition de deux figures Mères pour les deux premières figures Nièces et de deux figures Filles pour les deux autres. Le premier Témoin (Témoin Droit) s’obtient par l’addition des deux premières Nièces. Pour le Témoin Gauche, le calcul se fait avec les deux autres Nièces restantes. Le Juge est la somme des deux Témoins. La Sentence ne constitue pas à proprement une maison mais une figure supplémentaire. Elle découle de la première Mère et du Juge. Il est à noter que la somme des points est réduite pour toujours obtenir un point pour un nombre impair et un double point pour un nombre pair.

Interprétation des maisons

L’écu géomantique se divise en deux interprétations : le futur et le présent. Le présent est représenté par les Quatre Mères, les deux premières Nièces et le Témoin Droit. Le reste, hormis le Juge et la Sentence, reflète le futur. Les Quatre Mères symbolisent successivement le consultant, les biens matériels, les proches et la famille et le foyer. Les Quatre Filles désignent les enfants, le travail, les épreuves et la rupture. Les Quatre Nièces la connaissance, les honneurs, les projets et les épreuves. Le Témoin Droit est le témoin du passé. Le Témoin Gauche témoigne du futur. Le Juge est la synthèse de tous les évènements. La Sentence montre l’avenir sur le long terme.

Les 16 figures géomantiques et leurs significations

Après le comptage des points, il n’existe que seize possibilités de figures. La Voie – la durée (quatre points simples), la Queue du Dragon – la rupture (trois points simples successifs et un point double), le Jeune Garçon- le libertinage (deux points simples, un point double et un point simple), la Fortune Mineure – réussite incomplète (deux points simples et deux points doubles), la Jeune Fille – la sensualité (un point simple, un point double et deux points simples), la Perte – la diminution (alternance de point simple et point double), la Prison – l’immobilisation (un point simple, deux points doubles et un point simple), la Joie – l’abondance (un point simple et trois points doubles), la Tête du Dragon – l’épanouissement (un point double et trois points simples successifs), la Conjonction – l’union (un point double, deux points simples et un point double), le Gain – le succès (alternance de point double et point simple), le Rouge – la passion (point double, point simple et deux points doubles), la Fortune Majeure – réussite sur tout (deux points doubles et deux points simples), le Blanc – l’apaisement (deux points doubles, point simple et point double), la Tristesse – la contrainte (trois points double successifs et un point simple), le peuple – l’encombrement (quatre points doubles).